Projet Laos 2019/2020 : les objectifs du projet… voyage prévu en février 2020

Sommaire de l’article

  1. Un projet entre Co-développement et sensibilisation aux Objectifs du Développement Durable (ODD)
  2. Zoom sur le projet de co-développement : accès à l’eau potable et apiculture
    • Amorçage du projet lors du voyage de 2018
    • Le projet de co-développement autour de l’accès à l’eau potable : la fontaine solaire et le système solog
      • La fontaine solaire : solution pour une petite communauté
      • Le système solog : système idéal en milieu familial
  3. Zoom sur le volet sensibilisation aux Objectifs du Développement Durable
    • Les ODD au coeur de notre projet
    • Participation au projet « FRAME, VOICE, REPORT » proposé par RESACOOP
      • Les objectifs de « Frame, Voice, Report »
      • Accompagnement par Resacoop sur le volet sensibilisation aux ODD
      • Collaboration avec Radio Grésivaudan : réalisation par les jeunes d’un reportage audio « regards croisés »
      • Echanges et réflexions encadrés par l’association Féeda
      • Echange artistique et culturelle avec le Laos : participation du collège des Buclos de Meylan
      • Communication sur le projet et sensibilisation aux ODD
  4. Le voyage du 15 février 2020 au 29 février 2020
    • Où allons-nous ?
    • Les ambassadeurs du LGM pour ce voyage
  5. Remerciements
Avertissement

« Le projet a reçu le soutien financier ou de compétence des partenaires ci-dessous. Le contenu de l’article qui suit relève de la seule responsabilité des membres de l’association CIS LGM et ne peut aucunement être
considéré comme reflétant le point de vue de nos partenaires ».

Un projet entre Co-développement et sensibilisation aux Objectifs du Développement Durable (ODD)

A travers la consolidation et l’approfondissement de notre partenariat avec le Laos, ce projet de coopération vise deux objectifs:

  • un objectif de co-développement avec notre partenaire au Laos, KVTC (Lycée technique de Thakhek) autour de la potabilisation de l’eau et la mise en place d’une section apicole.
  • un objectif de sensibilisation en France sur les thématiques du développement durable, à travers des actions d’information, de débat et de communication auprès de jeunes de Meylan et d’un plus large public.

Ces deux objectifs sont interdépendants, l’expérience de coopération avec le Laos alimentant la démarche de sensibilisation sur les ODD. Les actions de co-développement, centrées sur les problématiques de l’alimentation, de l’eau et de la biodiversité,  sont le résultat d’un travail de réflexion depuis 2013, avec notre partenaire, sur les enjeux du développement durable ainsi que de son éthique.

L’objectif d’éduquer, vers une citoyenneté mondiale et globalisante, s’appuie sur l’expérience de ce partenariat et des réflexions qui en découlent pour proposer un espace de rencontre de deux cultures différentes (idée de regards croisés) et l’émergence de réflexions autour de solutions durables et éthiques dans le sens où chaque solution se doit de chercher un  équilibre répondant aux nécessités sociales, économiques et environnementales. Le projet intègre un voyage au Laos, d’une équipe de l’association composée de trois adultes encadrant et 12 jeunes, pour permettre une immersion dans la vie locale et les problématiques du projet, et favoriser des  échanges humains et culturels mais aussi artistiques. Ce voyage est central dans l’objectif de « faire ensemble » avec les partenaires laotiens (objectif 1) et pour fabriquer les supports vidéo et sonores que seront mis en place pour sensibiliser les publics au retour.

Zoom sur le projet de co-développement : accès à l’eau potable et apiculture

Amorçage du projet lors du voyage de 2018

Dès 2013, nous avons choisi de partir des échanges avec notre partenaire du sud pour évaluer quel projet de co-développement nous pourrions expérimenter ensemble. Lors de notre séjour 2018, nous avons fait une étude de faisabilité autour des deux programmes (eau potable et apiculture) que nous souhaitons co-développer en 2020

Présentation de la fontaine solaire aux professeurs du KTVC en 2018
Echanges sur le site agricole du KTVC autour de la possibilité de mettre en place une section apicole

Le voyage de 2018 a permis de poser les fondations du projet de co-développement 2020. Notre partenaire nous avait alors donné son accord de principe pour la co-construction de la fontaine solaire et pour la mise en place d’une section apicole.

Photo prise au KTVC en 2018 avant notre retour en France

Le projet de co-développement autour de l’accès à l’eau potable : la fontaine solaire et le système solog

Nous allons prendre dans nos bagages de 2020 ces deux systèmes. Le système solog sera présenté mais pas fabriqué lors de ce séjour.

La fontaine solaire : solution pour une petite communauté

Principe de fonctionnement de la FONTAINE SOLAIRE de Michel Mandaroux

La fontaine solaire a été mis au point par Michel Mandaroux (ingénieur en pré-retraite). Il est notre partenaire de compétence et nous a accompagné lors de la fabrication de la fontaine au LGM en 2019. La fontaine solaire est un système nécessitant une alimentation électrique pour le cœur du système : un réacteur UV. Celui-ci est composé d’un corps en inox dans lequel est fixée une lampe de 16W qui génère des UV-C. Cette lampe est alimentée en courant par une batterie, reliée à un panneau solaire, par l’intermédiaire du convertisseur 12V => 220V et elle est protégée du contact de l’eau par un tube de quartz. Les UV-C qu’elle génère détruisent à 99.99% les bactéries et virus. L’eau ressort ainsi du corps inox propre à la consommation. Pour la sécurité des utilisateurs, l’arrivée de l’eau est relayée par une électrovanne dont l’ouverture est bloquée en cas de non fonctionnement de la lampe UV.

Performances de la fontaine solaire
    • Production d’eau potable : 110 litres/heure
    • La fontaine solaire peut donc être adaptée à une petite communauté de type établissement scolaire ou village.
    • Autonomie sans soleil durant 4 jours avec une production limitée à 5 heures de fonctionnement soit 550 litres par jour.
    • Eau purifiée à 99.99%
    • Programmation facile et sécurisée de la plage de fonctionnement
    • Commande de l’eau sécurisée
Fabrication de la fontaine solaire au LGM par les élèves du LGM du club Laos

Dans l’objectif de pouvoir la re-fabriquer au Laos avec notre partenaire lors du séjour 2020, la fontaine solaire a été construite en amont au LGM entre mars 2019 et juillet 2019 au LGM par le club Laos et les élèves participant au voyage 2020.

Fabrication de la fontaine Solaire au LGM en 2019

Le système solog : système idéal en milieu familial

Principe de fonctionnement du système solog

C’est un système ne nécessitant aucune autre énergie que l’énergie solaire. La technique SOLOG consiste à combiner l’effet de la chaleur, due aux rayons infrarouges, et des rayons ultraviolets pour rendre l’eau potable. L’idée est merveilleusement simple : il s’agit d’exposer au soleil des bouteilles en plastique (de type PET), remplies d’eau claire contaminée par des bactéries, des parasites ou des virus. L’eau est rendue potable à condition qu’elle dépasse 50°C et qu’elle soit exposée aux rayons ultraviolets, à cette température, pendant plus d’une heure. Dans ces conditions, bactéries, parasites ou virus sont rendus stériles d’où le nom aussi de stérilisateur solaire. Pour faire monter la température de l’eau à 50°C il est utile de placer les bouteilles dans une caisse solaire qui fait effet de serre.

Le système solog a été testé en Amérique du sud par l’association FEEDA un de nos partenaires
Performances du système solog

L’effet de serre de la caisse solaire permet ainsi de stériliser 6 à 8 litres d’eau (4 bouteilles) en deux heures, même par temps partiellement nuageux. C’est donc un système facile d’utilisation, utile pour des familles afin de potabiliser de petites quantités d’eau en totale autonomie et avec très peu de maintenance.

Zoom sur le volet sensibilisation aux Objectifs du Développement Durable

Les ODD au coeur de notre projet

Le projet de sensibilisation s’ancre dans un projet plus global de coopération avec le Laos. Il permet de « faire vivre » l’expérience des inégalités et des interdépendances mondiales, en s’appuyant sur cette expérience pour sensibiliser un plus large public. Les projets de sensibilisation et de co-développement sont donc en ce sens indissociables. La volonté du projet dans sa globalité est de ne pas être dans un rapport donateur/bénéficiaire  et donc de communiquer différemment sur les inégalités et leurs causes

Dans son approche, le programme de co-développement que nous accompagnons au Laos touche à plusieurs ODD :

  • L’ODD 6, (le droit à une eau propre) en proposant deux systèmes de sécurisation de l’eau qui peuvent être développés en milieu scolaire ou dans des villages nécessiteux ;
  • L’ODD 8, (le droit à un travail décent)en proposant le développement d’une formation apicole à la fois source de travail et de revenu pour les laotiens et respectueuse de la biodiversité et de l’environnement ;
  • l’ODD 7, (utilisation d’appareils à énergie propre) en proposant des systèmes techniques pour la potabilisation de l’eau fonctionnant uniquement à l’énergie solaire ;
  • L’ODD 13, (lutter contre le changement climatique), en proposant des solutions durables, propres et respectueuses de l’environnement et en éduquant vers le réflexe systématique de toujours réfléchir, avant validation et mise en place, à  l’impact de nos actions sur l’environnement et la planète .

Pour mettre en œuvre notre objectif de sensibilisation, nous avons choisi de nous centrer sur  la problématique du changement climatique et l’impact de nos actions sur celui-ci. En effet, la réflexion, avec notre partenaire, autour de ce projet a été d’expérimenter des solutions pour répondre aux besoins essentiels que sont l’accès à l’eau potable, l’accès à une alimentation saine, l’accès à une formation et à un travail décent, et ce, tout en préservant l’environnement et la biodiversité. L’équilibre social, économique et environnemental nous mène directement à l’éthique du Développement Durable et à l’ODD 13 qui nous invite à nous développer avec discernement. Nous sommes donc, à travers ce projet, au cœur de cette dynamique, vers une éducation à une citoyenneté mondiale et globalisante, qui pose comme postulat que toute action, ou solution, doit être conditionnée et mise en perspective dans une vision globale avant sa mise en œuvre.

L’ODD 17 « Partenariats pour la réalisation des ODD » est également au cœur de notre approche du projet de sensibilisation, puisque nous nous appuyons sur le partage de l’expérience de coopération avec le Laos dans une volonté de communiquer de façon positive sur la solidarité internationale et rompre avec un discours humanitaire souvent valorisé dans les médias. De façon opérationnelle, nous aborderons une série de sujets et angles d’approche pour permettre d’illustrer, à partir de notre expérience, les thématiques du changement climatique et du partenariat.

Participation au projet « FRAME, VOICE, REPORT » proposé par RESACOOP

Le présent document a été élaboré avec l’aide financière de l’Union européenne. Le contenu de ce document relève de la seule responsabilité de des membres de l’association CIS LGM et ne peut aucunement être
considéré comme reflétant le point de vue de l’Union européenne. ».

Les objectifs de « Frame, Voice, Report »

L’appel à projet « Frame, Voice, Report » vise à soutenir financièrement des actions permettant de renforcer les connaissances et l’engagement sur les Objectifs de développement durable ainsi que de développer une meilleure compréhension des interdépendances entre pays (particulièrement entre pays dits du Nord et pays dits du Sud). 

Il est demandé aux projets de comporter une collaboration avec un journaliste/média et contribuer à la sensibilisation et à l’engagement du grand public pour l’atteinte des ODD. Les thématiques de l’égalité entre les sexes, du changement climatique et des migrations seront privilégiés. 

Accompagnement par Resacoop sur le volet sensibilisation aux ODD

Resacoop nous accompagne depuis le mois de juin 2019 à définir et à clarifier nos stratégies en matière de sensibilisation aux ODD. Plusieurs journées ou demi-journées de formation nous ont été proposées

Journée de formation Resacoop début juillet 2019 à Lyon avec tous les lauréats de Frame, Voice, Report
Après-midi de formation en octobre 2019 au Lycée du Grésivaudan avec Mickaële Groshens, intervenante pour Resacoop

Collaboration avec Radio Grésivaudan : réalisation par les jeunes d’un reportage audio « regards croisés »

Formation des élèves

Les élèves du LGM participant au projet ont suivi une formation proposée par Radio Grésivaudan sous la forme de 8 ateliers pour un total d’une vingtaine d’heures. Ils ont ainsi été formés les mercredis après-midis à la prise de sons, à l’interview, au montage audio et à la création de podcasts pour diffusion.

Atelier formation animé par François Poret de Radio Grésivaudan
Un reportage audio « Regards croisés » et des capsules à diffuser sur Radio Grésivaudan

Dans le cadre de « Frame, Voice, Report », les lycéens du Grésivaudan vont réaliser un reportage audio autour des enjeux et des Objectifs du Développement Durable. Déjà plusieurs interviews et prises de son ont été réalisés au LGM. D’autres prises de son seront réalisées au Laos. Le reportage audio constituera une sorte de « regards croisés » ou « vu d’ici et de là-bas ».Ce reportage sera diffusé sur Radio Grésivaudan à notre retour.

Capsules audio

Des capsules audio plus courtes seront également envoyées quotidiennement du Laos pour diffusion sur Radio Grésivaudan. Vous pourrez les retrouver sur la page dédiée ouverte sur le site de Radio Grésivaudan. (lien ci-dessous)

http://www.radio-gresivaudan.org/Cooperation-decentralisee-autour.html

Echanges et réflexions encadrés par l’association Féeda

L’association Féeda est un de nos partenaires de compétence. Elle est à l’origine du système solog et a beaucoup oeuvré en Amérique du sud à travers des projets de co-développement et de solidarité Internationale. Laurent Frobert, son président, nous a ainsi accompagné durant tout le projet et nous a fait profité de son expérience en matière de coopération internationale.

Il a aussi encadré le vendredi 07 février une séance de préparation à la rencontre interculturelle que le groupe va vivre durant son séjour. A travers la proposition d’un jeu de rôle, suivi d’un débriefing, des éléments essentiels ont ainsi pu être conscientisés par l’équipe du projet. L’idée de cette séance de préparation était d’identifier ce qui pourrait nous faire passer à côté de la rencontre qui s’annonce. Un grand Merci à Laurent Frobert.

Debriefing encadré par Laurent Frobert suite au jeu de rôle

Il est à noter que, dans la thématique de l’accès à l’eau potable, nous partons dans nos bagages avec un système solog, que l’association Féeda nous a grandement aidé à construire, pour le présenter à notre partenaire laotien et pour le tester in situ au Laos.

Pour plus d’informations sur l’association Féeda, vous pouvez aller directement sur le site : http://www.feeda.org/

Echange artistique et culturelle avec le Laos : participation du collège des Buclos de Meylan

Avec l’accord de M.Dal Molin (Principal du collège des Buclos) Mme Biard, professeur d’histoire-géographie et d’enseignement moral et civique, a accueilli le 27 novembre 2019 2 élèves du LGM (Cloé Bérenguer et Alexandra Husson) afin que ces dernières puissent présenter aux élèves de 5ème B le contenu du projet Laos. L’objectif était de pouvoir amorcer, à travers le projet Laos, une discussion autour de la solidarité internationale et des Objectifs du Développement Durable avec les élèves du collège.

Dans un deuxième temps, un travail d’expression avec la professeur d’arts plastiques est prévu avec les mêmes élèves dans le but d’établir un échange culturel par le biais artistique entre les élèves français et laotiens. Le thème créatif proposé , tant aux collégiens des Buclos qu’aux élèves laotiens, sera « le monde tel que je le vis au quotidien ». Les ambassadeurs du LGM serviront d’intermédiaire et de messagers entre les deux cultures en emportant avec eux les créations françaises à l’aller et laotiennes au retour.

Une deuxième rencontre est prévue à notre retour avec la classe de 5ème du collège des Buclos. Ce sera alors l’occasion de faire un bilan avec eux de l’expérience et de leur apporter la réponse artistique laotienne.

Communication sur le projet et sensibilisation aux ODD

A différents moments de l’année, plusieurs opportunités se sont présentés à nous pour diffuser et communiquer autour de projet . D’autres moments sont venir en 2020.

Lors des portes ouvertes au LGM en février 2019
Rencontre avec la journaliste Diane Ranville du Media web « place Gre’net » en mai 2019
Lors de la journée de e la journée E3D au LGM le 21/11/2019
Présentation du projet à la soirée Festisol à Meylan le 21/11/2019
Lors du forum des métiers au LGM le 07 décembre 2019
Lors du marché de Noël place des Tuileaux à Meylan
Instagram et Facebook du projet à consulter

https://www.facebook.com/pg/Projet-LAOS-Solidarit%C3%A9-Internationale-LGM-710957175755482/posts/?ref=page_internal

Le voyage du 15 février 2020 au 29 février 2020

Où allons-nous ?

Le KTVC (Khammouane Technical Vocationnal Collège), notre partenaire, se situe à Thakhek dans la région de Khammouane.

Thakekh dans la région de Khammouane

Les ambassadeurs du LGM pour ce voyage

12 Lycéens et 3 professeurs prendront part à ce voyage.

Les élèves ambassadeurs et les 3 enseignants sont membres du club Laos du LGM et de l’association Coopération Internationale et Solidarité  LGM CIS LGM) fondée en juin 2017.

Les douze lycéens ambassadeurs du LGM

Encore merci à tous nos partenaires sans qui rien ne serait possible !

Pour marque-pages : Permaliens.